2016 et d’autres histoires

Il y a une heure encore, je n’étais pas sûre d’avoir envie d’écrire cette note. Cette semaine, j’ai lu – avec beaucoup de plaisir et de sourires – vos envies, vos projets pour 2016. Peur de manquer d’originalité, de se mettre un peu trop de pression aussi peut-être alors que le lâcher prise m’est indispensable. Alors, oui, ce n’est pas bien original, mais tant pis. Il aura fallu une fin d’après-midi en ce dimanche gris et pluvieux pour que je me décide à écrire cette note et à vous faire partager mes envies, mes souhaits et ma seule vraie résolution de 2016. Ces envies, ces souhaits, ils sont dans le désordre, ou tout du moins dans l’ordre du fil de mes pensées.

f566dc02e49cd03f71fa52e84370f530

¤ Lire, encore et toujours. Continuer à lire ce que j’ai envie, sans pression, pour le plaisir. En français, en anglais, sur ma liseuse, avec un livre de poche, peu importe. J’abandonne les challenge lecture, ça n’est pas pour moi. Mais, lire, lire, lire, encore et toujours, oui. En ce moment, je lis (déjà) mon 2e livre de 2016 et je compte bien continuer sur ce bon rythme toute l’année ! (le 1er livre de 2016, c’était The Violets of March de Sarah Jio, une jolie histoire qui se dévore très vite ; le 2e livre de 2016, que j’ai commencé il y a quelques jours donc, sera The Rabbit Back Literature Society, que j’ai trouvé grâce à la page Goodreads de Laurelas – merci d’ailleurs si tu passes par là).

¤ Continuer à acheter moins, mais mieux. Depuis que je suis avec Darcy, je suis beaucoup plus attentive et sensible à la qualité de mes vêtements et chaussures. Avant, j’avais tendance à acheter beaucoup (trop) de fringues et de chaussures pas chers, mais pas toujours de qualité. Aujourd’hui, je suis plus sensible aux matières, aux coupes. Et surtout, je ne cède plus aux achats impulsifs. J’avais déjà commencé à me limiter quand nous vivions toujours en France. Ici, par la force des choses, je ne peux plus faire de shopping régulièrement (il y a peu de magasins dans notre petite ville, et tout est beaucoup plus cher de toute façon) et ça ne me manque pas vraiment. Je préfère acheter quelques pièces bien choisies de temps à autre, et je trouve que je savoure bien plus mes achats ainsi.

¤ Me mettre (enfin) à l’allemand. Plus qu’une envie, c’est surtout une nécessité pour la vie quotidienne et pour s’intégrer vraiment ici aussi. J’ai beaucoup de mal à me motiver, je l’avoue. J’aurais dû débuter avant de partir, je le sais, j’aurais dû débuter dès mon arrivée il y a six mois, j’en ai parfaitement conscience. Je sais que je ne fais que reculer l’échéance, mais j’avoue que l’allemand n’est pas vraiment la langue qui m’attire. J’ai suffisamment reculé l’échéance, alors quoi de mieux qu’une nouvelle année pour prendre cette vraie résolution, non ? Et puis, je me dis que quand j’arriverais à comprendre et à me faire comprendre un peu, la satisfaction et la fierté seront là.

¤ Dire stop à la procrastination. Arrêter donc de remettre au lendemain le coup de fil ou le mail pour une démarche administrative, ne pas attendre quinze jours avant de prendre un rendez-vous médical. Pour ressentir cette sensation d’accomplissement si agréable quand tout est en règle !

¤ Continuer de cultiver la bienveillance envers moi-même. Ne plus être aussi exigeante, impatiente envers moi-même. Essayer de calmer les petites angoisses qui m’empoisonnent toujours un peu trop la vie. Voir le positif dans mes choix et ne plus être aussi critique devant le miroir. Sourire et se trouver jolie malgré les cernes ou les imperfections. S’accepter.

¤ Lâcher prise aussi. Se détendre, plus. Comprendre, accepter que je ne contrôle pas tout.

¤ Ne pas perdre contact avec les amis et les proches restés en France. Malgré Skype, les réseaux sociaux, les mails, ce n’est pas toujours facile. On connaît tous ça, non ? Ce mail qu’on a envie d’écrire, mais qu’on laisse traîner des semaines. Ces nouvelles qu’on dit que l’on va prendre mais qu’on oublie au fil du temps. Et puis, l’envie, aussi, de se faire quelques ami(e)s ici. Alors, oui, en 2016, promis, on ira enfin boire un verre lors d’un rendez-vous de ce groupe d’expat’ qu’on a trouvé sur le net. Et puis, avoir une BFF me manque. Beaucoup. Alors, sait-on jamais…

¤ Continuer à bloguer ici comme j’en ai envie. Sans pression, sans contraintes. Cette semaine, j’ai beaucoup aimé lire la note de Zadig à ce sujet, et je partage d’ailleurs beaucoup sa vision du blog. J’aime toujours autant écrire, partager, créer un univers simple et chaleureux qui, je pense, me ressemble, me correspond.

Et puis.

Rire. Chanter sous la douche, dans la voiture. Danser. Partager. Ecrire. Voyager. Découvrir.  Faire des projets à deux.

4a2bf6d1d0e1b4bb23b283fd21c7861e

Aimer

Et vous alors, dites-moi quels sont vos envies, vos projets, vos souhaits pour 2016 ?

Source des images : ici & ici

0

19 comments on “2016 et d’autres histoires

  1. Vous êtes inspirantes avec vos envies pour 2016, et je les trouve douces aussi ces envies. Car on parle beaucoup d’amour, de bienveillance, de se ressourcer, de se recentrer. Et puis, moi j’aimerais bien le voir ce café avec les copains blogueuses <3

  2. Un programme tout en douceur, plaisir, bien être et amour. Une année qui paraît toute bienveillante et la manière dont tu la visualises me paraît très inspirante !
    Bonne année 2016 à toi. 🙂

  3. <3 ! pour l'allemand, go for it! en immersion, tu progresseras vite en plus. Lire, j'en suis à mon troisième livre commencé sans accrocher, ça ne va pas 🙁 !

    1. Il faut que je me motive oui. En revanche, je ne suis pas vraiment en immersion car ici on parle spontanément et plus souvent suisse-allemand :/
      Pour la lecture, c’est souvent par cycle, j’espère que tu trouveras vite un livre qui va t’enthousiasmer 🙂
      Bises à toi <3

  4. J’aime aussi beaucoup cette note, je ne suis pas toujours fan des bilans/résolutions, sauf dans ce genre de forme ! J’approuve tout 😉
    Pour l’allemand, je comprends, mais je trouve que devoir apprendre une nouvelle langue est une vraie chance, je t’envie donc ! Et +1 pour acheter moins et mieux, là je n’ai besoin que de chaussures (je fais partie de ces rares femmes ayant parfois BESOIN de chaussures car je n’en achète pas beaucoup) et d’un nouveau cachemire, ce sera tout pour les soldes hiver 2016 🙂
    Pour le lâcher-prise et l’angoisse… je te souhaite d’y parvenir. Je me bats avec depuis quelques mois/années et je suis loin d’y parvenir… Bon courage, bonne année !

    1. Merci Mona ! 🙂
      Ah les chaussures, j’ai de plus en plus de mal à trouver des marques abordables avec un bon rapport qualité / prix… et le cachemire <3
      Je crois que je serais toujours une angoissée de nature, mais j'essaye de mieux contrôler mes petites crises de stress... je pense que c'est un combat de longue haleine...
      Belle année à toi 😉

  5. Bonne année à toi, pleine de bienveillance et d’amour – oui!

    J’espère que le roman te plaira, il est étrange par bien des aspects, mais l’univers littéraire + hivernal + mystérieux ont suffi à me plaire pour cette première lecture de l’année de mon côté 🙂

    Bises <3

  6. Une année pour moi sous le signe de la bienveillance. Et plus je lis des articles, plus cette idée s’impose à moi, car nous sommes nombreuses à souhaiter cela pour 2016.
    Des envies et projets inspirants.
    Que 2016 soit une belle et lumineuse année, centrée sur nous, sur les autres, sur la lecture et le partage!

    1. Il est vrai que la bienveillance fait partie des idées que j’ai lu un peu partout… et c’est tellement chouette. La note récente de Miss Blemish est très inspirante à ce sujet d’ailleurs 😉
      Lecture, partage, bienveillance, inspiration, c’est un joli programme qui me plaît beaucoup <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *