Un grand changement à l’horizon…

Cette rentrée scolaire a un parfum tout particulier pour moi. J’ai eu envie d’en parler depuis quelques semaines, et puis, le temps m’a manqué, le courage aussi peut-être. Ce que je vais écrire, je ne l’ai pas encore dit à tout mon entourage. Je me suis dis que l’écrire rendrait peut-être les choses plus faciles.

Cette rentrée a un parfum tout particulier pour moi, ce sera la dernière que je vais effectuer en France pour un petit moment. En juillet, je serais ailleurs, catapultée dans une aventure aussi effrayante qu’excitante. En juillet, je l’aurais rejoint dans ce pays qui deviendra le nôtre pour quelques années.

Fin juin, l’amoureux a reçu une opportunité professionnelle exceptionnelle pour lui. Le boulot de ses rêves. Il a passé un entretien, qui s’est très bien déroulé. On a beaucoup stressé. J’ai beaucoup pleuré aussi, bouleversée par ces perspectives de changement effrayantes. Car ce travail de rêve, il n’est pas en France, mais en Suisse. Et en Suisse alémanique qui plus est. Les vacances ont été stressantes pour nous deux. On a beaucoup parlé, de nous, de notre avenir. Il n’imaginait pas une seconde que je ne le suive pas. J’ai été en colère, angoissée, j’ai même souhaité un temps qu’il ne soit pas pris. Mais au fond de moi, je le savais. Je le sentais. La réponse est venue fin août, pendant que nous étions à Saint-Malo. Alors, comme sa boîte actuelle va très mal, qu’il n’a pas de possibilités d’évolution, que c’est LE poste dont il rêvait, une opportunité unique, il a accepté.

Voilà, c’est dit, on part. On quitte la France, et on s’installe en Suisse.

Et moi dans tout ça ? Après avoir pensé un temps muter à la frontière, on a réalisé que nous serions éloignés de 200 ou 300km au mieux. Alors, en juin, je quitte mon poste, mon travail, et je pars en disponibilité pour suivi de conjoint. Et je le rejoins. Là-bas, j’espère trouver un travail, au moins à mi-temps, dans des écoles privées ou des lycées français. Je n’exclus pas non plus de faire autre chose, quitte à reprendre une formation.

Je sais que ça sera difficile. Il y aura les mois de séparation, à plus de 700km l’un de l’autre. Il va falloir apprendre l’allemand (perspective hautement réjouissante à mes yeux ^^), s’habituer à un nouveau pays, renoncer pour un temps à une indépendance financière, être loin de ma famille et de mes proches. Mais, quand j’imaginais quelques instants être séparé de celui qui partage ma vie, c’était impossible, inenvisageable. Ma vie, je ne veux la vivre qu’avec lui, c’est aussi simple et évident que cela. C’est lui, c’est moi, c’est nous.

Et une sacré aventure qui nous attend… c’est à la fois effrayant et exaltant.

5b0da77a6ebe35eee482fd384c463bda

0

13 comments on “Un grand changement à l’horizon…

  1. Une sacrée aventure s’annonce ! Il y aura sans doute beaucoup de stress, d’angoisses, d’inconnues, mais les nouveaux projets bousculent tout … et rendent parfois tout plus facile aussi 😉

  2. Un énorme changement à l’horizon, mais une belle aventure qui se profile!
    Ça a beau être effrayant, et excitant à la fois, vous serez ensemble pour affronter les craintes, les doutes, les mauvais moments comme partager les bons.
    Je suis contente pour vous. C’est une occasion unique. Une beau changement.

  3. Très gros changement, je te souhaite de tout coeur que ça se passe bien !
    Mon père a vécu en Suisse alémanique (Zug) pendant une dizaine d’années après son divorce d’avec ma mère, et je n’en garde pas un excellent souvenir, mais c’est sans doute dû aux circonstances familiales. Les paysages sont superbes et les gens plutôt aimables (en revanche, faut vraiment apprendre l’allemand, ils parlent mal français et peu anglais – enfin c’était il y a 15-20 ans).

    Quant aux mois de séparation… C’est dur, mais on tient le choc et les retrouvailles n’en sont que plus belles. Je te souhaite beaucoup de bonheur et de courage pour les mois à venir !

    1. Je t’avoue qu’apprendre l’allemand est sans doute ce qui me rebute le plus… :p
      Merci en tout cas <3 et oui,les mois de séparation seront durs, je le sais, je ne suis pas faite pour les relations à distance !

  4. C’est une nouvelle page de votre vie à tous els deux qui s’ouvrent mais je vous la souhaitent encore plus belles que le tome normand. Vous serez ensemble pour découvrir cette nouvelle vie et vous forger des souvenirs inédits. Il faut toujours un temps adaptation mais tu seras bien épaulée. J’espère que tu nous donneras des nouvelles de là-bas. En attendant bon courage pour la séparation, j’espère que les retrouvailles seront fréquentes.

    1. Merci <3 A deux ça sera en effet plus facile…Même s'il sera seul au départ, je viendrais quelques we et pendant les vacances scolaires, ça me permettra de m'acclimater à mon nouvel environnement. Ce qui me fait le plus peur, c'est le travail je crois. J'espère vraiment trouver quelque chose qui me convienne là-bas… Et oui, je reste connectée 😉 je pensais même ouvrir un blog d'expat' à vrai dire, je n'ai pas encore décidé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *