Les derniers jours de décembre

2016. Nous y sommes. 2015, tu auras été pour moi mouvementée, contradictoire, pleine de bouleversements, d’émotions fortes. Peut-être que d’ici quelques jours, j’aurais l’envie (et le besoin)  d’en faire une sorte de bilan, peut-être oui. Mais, j’ai aussi l’impression d’avoir déjà tout écrit, ici. Sans doute aussi que d’ici quelques jours, j’aurais l’envie d’écrire ici ce que je souhaite pour 2016, mes envies, mes souhaits. Et puis, comme je n’ai pas eu vraiment l’occasion, je voulais aussi vous souhaiter une très jolie année. Qu’elle soit la plus douce possible, avec des sourires, des découvertes, des envies, des projets, des mains tendues, des échanges, de la sérénité aussi. Et puis, je voulais aussi vous remercier d’être là, ici, de me lire, de laisser des mots qui me touchent toujours.

04cbe960c54ac5873f0d9334a3fc7728

Source : Cosmically beautiful 

Ces deux semaines de vacances tant attendues en France ont filé si vite, trop vite. Tout particulièrement la première semaine passée dans ma famille en Normandie. Cette impression si troublante de revenir dans des lieux familiers qui ne sont plus les miens désormais, et qui n’ont pas changé, cette nostalgie si particulière alors que je revoyais ces routes parcourues des milliers de fois. Comme si rien n’avait changé, sauf moi.

Pendant ces quelques jours, il y a eu des tas de moments bien trop fugaces, rapides. J’aurais tant aimé pouvoir étirer le temps, l’arrêter, emprisonner ces moments. Repartir aura été difficile. Le cœur gros, je n’avais pas envie de quitter ce que je venais à peine de retrouver. Pendant plusieurs jours, j’ai été triste, mélancolique, nostalgique. Parce que même si je suis heureuse aujourd’hui, ma vie d’avant, là-bas, me manque et ce manque, je l’ai ressenti si fort après cette semaine. C’est comme si j’avais enfin réalisé que j’étais partie, que ma vie n’était plus la même. Revenir aura rendu l’expatriation encore plus palpable, tangible, réelle.

Et puis, il y a cette impression lancinante, troublante d’être un peu passée à côté de ce retour. D’avoir couru sans cesse après le temps, de n’avoir pas vraiment le temps de profiter pleinement. Et puis, cet esprit de Noël que je recherchais, que j’espérais retrouver avec eux, et qui n’est jamais arrivé. Parce que les circonstances ont fait que la soirée que j’imaginais joyeuse, pleine de discussions, que nous attendions depuis plusieurs mois n’a pas pu avoir lieu. Mon grand-père a dû être hospitalisé en urgence le soir du Réveillon (il va bien mieux aujourd’hui, ce qui est le plus important), et nous n’avions donc pas vraiment le cœur à la fête. Heureusement qu’au milieu de tout ça, Il était là. Solide, rassurant, calme, positif.

Mais, il y a aussi des tas de jolis moments, et c’est ce que je veux garder en mémoire avant tout.

12362445_1241961089153491_2086752292_n

10597306_880539515400341_1957214235_n

929283_987115528003083_995151445_n

Photos personnelles (Rouen et plage des Sables d’Olonne)

Marcher sur les pavés de Rouen et retrouver mes rues fétiches. Profiter de ma famille. Les revoir et passer une journée à papoter comme si rien n’avait changé. Retrouver ce ce restaurant que j’aime tant. La mer en hiver. Observer le soleil se coucher. Faire du lèche-vitrine. Le bonnet qui protège du vent. Le calme de la campagne. Les gourmandises. Le risotto aux St Jacques de l’amoureux et un verre de vin blanc. Un nouveau rouge à lèvres. Les moments mère-fille. Une journée avec mon père. Rire. Les kilomètres avalés en écoutant AaRON. Retrouver ma librairie fétiche. Acheter du thé en vrac. Les grasses matinées en amoureux.

Et puis, « qu’est-ce qu’on se souhaite pour 2016 ? » « D’être aussi heureux ensemble qu’en 2015, ça me paraît bien ».

0

23 comments on “Les derniers jours de décembre

  1. Très bonne année à toi également.
    Les changements ne sont jamais faciles à accepter, surtout quand ils nous éloignent de ce et ceux que l’on aime, mais c’est pour quelque chose de bien, il ne faut pas regretter.
    Et je suis contente que ton grand-père aille mieux.
    Bonne continuation !

  2. Bonne année la belle ! C’est une bonne idée être aussi heureux ensemble qu’en 2015 … 🙂
    Je suis désolée pour ton papi, et ravie qu’il aille bien. Cela fait toujours peur ces choses là on se rend compte que le temps passe en un éclair et que tout peut basculer. Je te souhaite d’en profiter encore de longues années. Grosses bises du Sud de la France

    1. Merci, belle année à toi aussi.
      Mon grand-père va mieux, merci. Mais tu as raison de dire que le temps file et que l’on ne s’en rend pas toujours compte. Mon grand-père va avoir 85 ans en mars, et j’ai toujours l’impression qu’il en a facilement dix de moins !
      Bises de Suisse 😉

  3. Très bonne année à toi !

    (& pour le Réveillon je comprends, mon papi s’était perdu une fois, nous l’avons cherché une bonne partie de la nuit …)

  4. Le retour au pays ou dans une ville chère à notre coeur est toujours un moment un peu spécial. On voudrait faire des tonnes de choses, rattraper le temps et profiter de chaque seconde. Le moment du départ est toujours un peu douloureux.
    Je te souhaite une douce et tendre année 2016, des rires, des sourires, de beaux souvenirs, que ton grand-père retrouve des forces et que vous puissiez passer du temps ensemble. Je te souhaite des rêves, des projets et une santé à toute épreuve pour vivre passionnément tout ce qui te tient à coeur.

  5. Bonne Année 2016 Eleanor !
    Je te souhaite d’en vivre pleinement chaque instant auprès de ton amoureux, de tes proches et de tous ceux qui te sont chers.
    Que tes projets, rêves, espoirs puissent se concrétiser aussi (cela fait tellement de bien ! 🙂 ).
    Suite à ce réveillon vraiment stressant, je
    suis heureuse que ton Grand Père aille
    mieux ; c’est le principal tu as raison.
    Un de mes voeux pour 2016 est de pouvoir
    continuer à te lire car c’est toujours un vrai plaisir que j’attends avec impatience.
    ♡♡

    1. Merci beaucoup de tes jolis mots 🙂 Rassure-toi je ne compte pas arrêter d’écrire ici 😉
      Je te souhaite une très belle année également et beaucoup de bonheur.

  6. Je comprends tout à fait ce que tu décris, le temps qui passe trop vite, trop de choses à faire et de gens à voir pour finalement parvenir à avoir le sentiment d’avoir su en profiter pleinement, le tourbillon des vacances de Noël… Mais surtout, je trouve ça extrêmement positif, ton ressenti : tu es nostalgique de ta vie d’avant, même si tu es heureuse aujourd’hui! Quelle chance! Cela signifie que tu étais déjà heureuse avant, et que le changement radical de vie n’a pas eu lieu pour fuir ton quotidien, pour tourner une page, pour oublier et recommencer à zéro, non ! Ce changement, c’est un projet, une évolution naturelle, la suite de ta vie d’avant, tout aussi heureuse. Tu n’as pas fui. Et c’est ça que je trouve à la fois très fort, très courageux, et très positif. Même si certains jours, assumer ce changement de vie te paraît plus lourd que d’autres…

    Je te souhaite une belle année 2016 pleine d’amour et de beaux projets! Et bon rétablissement à ton grand-père (il est arrivé la même chose dans ma famille ce Noël… « _ »)

    Je t’embrasse!!

    1. J’aime beaucoup ton commentaire parce que je n’avais jamais vu les choses sous cet angle à vrai dire ! 🙂 Tu as raison, tellement raison. Merci parce que lire ça m’a fait beaucoup de bien ❤
      Je te souhaite une belle année, pleine de joie et de jolis projets à 3 😉

      Bises ma jolie 🙂

      PS : et j’espère que pour toi aussi ça va mieux dans ta famille 😉

  7. Ce Noel a laissé un goût d’inachevé pour nombre d’entre nous je crois… Je suis désolée de lire que ces sentiments furent mitigés, même si je suis ravie de lire que ton grand-père va mieux.
    Mais je suis sure que 2016 sera formidable pour toi ! Bisous et belle année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *